Popular Post

Posted by : merlin Friday, May 29, 2015

07- Karichwi, le simple d'esprit.


[Traduit par Merlin]

Les monts grouillaient d'orcs !
Des éclaireurs orcs (scout), des orcs champions, des orcs guerriers.

Par le passé, Weed a connu beaucoup de situation et il pouvait garder son calme mais à présent il avait du mal.

[ S'ils me démasquent, je suis fini.]

Weed était en sueur en gravissant la montagne. Malgré la bravoure, il est difficile pour quelqu'un d'être calme quand on s'avance vers un endroit où il y a partout des orcs.

Il y avait aussi des orcs au royaume de Rosenheim mais leur gamme de niveau de 80 à 130, permet de fuir quand quelque chose n'allait pas. Ici, dans les Plaines du désespoir, les monstres étaient plus puissant. Même les monstres considérés comme les plus faible du jeu, les gobelins et les kobolds, étaient puissant selon l'endroit où ils vivent.

Dans ces contrées, les orcs se battent pour leur territoire depuis leur enfance. Ils combattent des monstres géants alors leur niveau et puissance dépassent de loin leur homologue au royaume de Rosenheim. Mais l'aspect la plus effrayante n'est pas leur puissance, c'est leur nombre incalculable !
Si ça se passe mal ici et qu'il s'enfuit, il allait être pourchassé par des milliers d'orc. Weed ne voulait pas connaître une mort par les orcs dans les Plaines du désespoir. Dès lors, il essaya de se fondre discrètement dans la masse.

« Chwiiik ! »
Weed croisa accidentellement le regard d'un orc face à lui.

Un orc champion de niveau 210 !
Même parmi les chevaliers d'honneur, certains regardent prennent les autres de haut pour montrer leur supériorité et celui-ci est un orc capitaine.

« Chwiiik ! »
L'orc fixait Weed et du malice brillait dans son regard.

[ Je suis dans le pétrin.]

L'attitude brusque de l'orc fit sourcillait Weed.

[ Je ne dois pas me faire démasquer...]
Pour commencer, Weed se décida pour un sourire.

Cette approche amiable a toujours eu du succès et l'a aidé à établir des relations d'amitié. Une très bonne technique relationnelle. Weed afficha son faux sourire. Mais il n'était pas encore familier avec sa nouvelle apparence et involontairement, ses sourcils se courbèrent, les coins de sa bouche tremblèrent un peu et ses massifs dentitions s'affichèrent plus en avant.

À ce moment, l'orc champion détourna son regard !

« Chwik ! Chwik ! Chwik ! »
Il a été effrayé !

La seule apparence de Weed a permit d'effrayer un orc capitaine, se dit-il avec un sens de supériorité.

« Fait attention la prochaine fois chwiiik ! »
« Oui chwik chwik chwik. »

L'incident se répéta plusieurs fois quand Weed gravit la montagne.

Devant la stature et l'effrayante apparence de Weed, les autres orcs s'écartent de peur. De cette façon et sans encombre, Weed arriva à l'endroit où des orcs affrontent un monstre.

« Tuez ! Tous, tous chwikwik ! »
« Chwiiik ! C'est notre terre ! »

Une douzaine de orcs affrontaient un géant monstre de feu, un mélange entre une mante religieuse et un centipède ! Le monstre crachait du feu et écrasait ses adversaires sous son poids. Les orcs brandissaient leur glaive sans relâche mais ils n'arrivaient pas à percer l'épaisse peau de leur adversaire.

Le géant de feu est de niveau 280, un adversaire dangereux. Il y avait d’innombrable monstres de ce genre dans les Plaines du désespoir. C'est pourquoi cette région est parmi les plus dangereuses dans le continent !

Weed observait le combat des orcs.
On dit qu'il y a deux choses qu'on peut contempler indéfiniment : un feu qui brûle et un vrai combat !

[ Si tous les orcs meurent, je prendrai leurs objets...]
En plus, Weed ne portait plus aucune armure, on pouvait dire qu'il était presque à nue.

Weed attendait la fin du combat. Le géant de feu se déplaçait rapidement, roulant son corps et crachant du feu sur ses adversaires proches. Les orcs mouraient l'un après l'autre.

Weed voyait cela calmement quand soudain il réalisa quelque chose.
[ Je ne suis plus un humain là. À ma place, un orc ne pourrait pas rester calme en voyant ses semblables se faire tuer.]

Weed chargea en avant, ramassant en chemin un glaive au sol.
« Iyahap ! »

Il frappa de toutes ses forces le flanc du géant. Le monstre géant aussi immense qu'un immeuble, tomba à terre, soulevant un nuage de poussière. Même en devenant un orc, Weed n'avait rien perdu de sa force et de ses techniques !

Le géant de feu reconnut le nouveau arrivant comme une menace. Il se dépêcha de se relever et chargea la nouvelle menace. Les flammes lui sortaient et l'ennemi s'approchait rapidement !
Instinctivement, Weed sauta haut dans le ciel et atterrit sur la tête du géant.

« Lame chwiiik, sculpteur chwiiik ! »
Même avec son corps de orc, il pouvait utiliser la technique Lame du sculpteur mais son faible niveau en Intelligence faisait que son Mana s'épuise rapidement. D'un autre côté, il était plus fort maintenant. De toutes ses forces, Weed abaissa son glaive sur la tête du monstre mais il ne put que l'égratigner un peu.

La lame du glaive n'était pas très tranchante mais chaque coup porté sur la blessure de la tête du géant, la rendait plus profonde.

« Kuwo-o-o-o-o ! »
Le géant de feu sautait et agitait sa tête pour se débarrasser de Weed.

Weed savait que si il tombe, il risque d'être dans une situation délicate. Alors il assura sa prise et continua à porter ses coups en maintenant son équilibre. Le monstre s'agitait tellement qu'il avait presque pu faire tomber Weed mais au dernier moment celui-ci s'agrippa à l'antenne du monstre.

« Meurs donc chwiiik ! »
Il est bien sûr plus difficile de s'agripper à la tête d'un monstre que à la rampe d'un bus mais l’entraînement de Weed a payé. Il avait le contrôle parfait de son corps ! Avec un bon appuie, on peut utiliser efficacement sa force. Weed resta fixé sur la tête du géant aussi tenace qu'un cafard et continua à délivrer ses coups. Les autres orcs ne se tournaient pas les pouces non plus.

« Nous chwiik, renfort ! »
« Chwiiik au combat ! »
Les orcs attaquèrent le monstre de leur arme.

Le géant de feu continuait à cracher du feu, à se tordre et à sauter mais il ne put résister aux attaques combinées de Weed et des orcs. Finalement, le monstre s'écroula au sol, mort.

Ding !

Vous avez Level Up.
Chasser un géant dans les monts Yuroki, Renom +1.

Weed cria de joie ! Il n'avait pas fait cela depuis ses derniers chasses. Il arrive par occasion quand il est immergé dans un combat qu'il exprime sa joie par des cris.

« Chwiiiik ! »
« Chwichwicwhiiik ! »
Les orcs poussèrent aussi des cris de joie.

Un spectacle digne d'un grand artiste : Weed debout sur la tête du géant et criant sa joie avec une foule d'orc qui l'entoure. La vue suggère leur coopération a permis d'accomplir l'impossible !

Mais après chaque victoire, vient la chose la plus important à faire. Weed ramassa le butin.

Vous obtenez Peau du géant de feu.

Après traitement, ce matériel peut être utilisé pour créer une armure.
L'armure faite avec cette matière sera plus légère et robuste que l'acier trempé.
C'est une matière très difficile à acquérir.

« Merci chwiik ! »
« Chwichwichwit, tu nous as sauvé. »
Les orcs s'assemblaient autour de Weed et le remercia. Il les avait aidé dans un moment de grand danger et ils lui étaient reconnaissants. Pourtant même durant ces moments, certains orcs détournent leur regard de lui de temps en temps.

Il n'était pas facile de s'habituer à un tel visage !

Mais leur réaction rassure Weed.

« Chwiik, vous chassez ses créatures ? Chwiit, vous aurez du m'appeler. J'adore combattre. Chwichwichwiiik, j'adore plus encore les gemmes et les bons butins ! »

« Chwii. Tu es un vrai guerrier. Nous sommes fier de toi guerrier orc. »

Qui se ressemble s'assemble, ce dicton marche même dans le jeu.
Les orcs, aiment le combat et amassaient beaucoup, apprécient tout de suite Weed.

« Je te vois pour la première fois. D'où viens-tu chwiiik ? »
« Je ne sais pas chwi ! »

Weed jeta un regard distant et triste vers l'horizon des plaines. Bien qu'il ait essayé d'afficher de la tristesse, au regard de tous, il donnait l'impression de se souvenir d'un passé sanglant de batailles et de tueries.

« à mes 1 ans, ma mère a quitté ses lieux avec moi chwik ! Nous vécûmes dans les plaines et me voilà revenu chwiiik ! Ne me demande pas plus. »

« Comme tu le veux chwiik ! »
« Allons chasser chwiik ! »
« Ok chwi ! »

Weed accepta l'invitation et se joignit au groupe d'orc.

Partout, même au sein des monstres, Weed se sentait chez lui !

Weed est un maître pour discerner la situation et évaluer les possible profit, que ce soit un service gratuit de riz bouillie ou un trajet gratuit en train. Depuis son enfance, les différentes situations lui ont apprit de penser en dehors du cadre et de rapidement s'adapter à la situation.

« Wo-o-o-ah ! »
« Chwiik, chwiik ! »

+++

Sur les monts Yuroki, les villages des orcs sont éparpillés. Après la chasse, Weed suivit le groupe et se dirigea vers leur village.

« Chwiiit viens avec nous ! »
« Je peux chwik chwik !? »
« Oui. Notre famille est grande chwichwichwit. Les braves guerriers chwiiik, sont bienvenues. »
« chwik merci ami ! »

Weed suivit les orcs plus profondément dans les montagnes. Sur leur chemin, il vit d'autres colonies, aussi grande qu'une ville humaine. Ils n'avaient pas de mur ou de château mais il y avait de plusieurs grand bâtiment. Un bâtiment est la maison pour 10 orcs et il y en avait plus d'un millier dans la colonie.

Les orcs conduisent Weed dans une de ces colonies. À l'entrée, les gardes bloquèrent Weed.

« L'entrée n'est pas autorisée à tout le monde chwiik ! »

Weed les regarda calmement et dit.
« Tu as un problème chwiik !? »

Un orc qui ressemble à un démon avec le plus terrifiant visage du monde ! L'apparence de Weed était son meilleur laisser-passer et ses compagnons essayèrent de soutenir sa cause.

« C'est notre ami chwiik ! Nous avons combattus ensemble chwik ! »

« I-Il n'est toujours pas autorisé chwik ! »
« Chwiiik, il doit dire son nom. Chwik alors il peut entrer ! »
Les gardes tremblaient mais ils arrivèrent à donner une réponse claire.

Weed s'arrêta un moment pour penser. Pour incarner son personnage totalement, il lui fallait trouver un nouveau nom et il a complètement oublié ce point.

« Je suis Kari...chwi ! »
Rapidement, il a pensé au nom Kari mais son corps lui a de nouveau fait défaut et les orcs entendirent autrement.

« Karichwi ! Karichwi ! Chwik entre. »

C'est ainsi que Weed devint Karichwi, les noms des orcs finissent souvent par chwi.

[Ainsi soit-il.]
Kari ou Karichwi, peut lui importe, Weed oublia cet incident et entra dans la colonie.

+++

« Chwiiik, vend pas cher ! »
« Chwiiik, vend encore moins cher ! »
« Chwiiik, vend pas cher aussi ! »

Il y avait des similarités avec les colonies humaines. Les orcs vendaient armures et armes dans leur magasin. La plupart des équipements sont produites ici-même donc de mauvaise qualité mais les prix étaient hallucinants.

« Chwik, ce glaive fissuré et rouillé, chwiiik !, tu le veux ? Tout le monde le veut. Je te fais pour seulement 60 000 pièces d'or, chwiiik ! »

Un glaive avec une attaque de 20 et dont il reste 10 point de durabilité pour 60000 pièces d'or !
Une arnaque flagrante. Les orcs pensent devenir vite riche en vendant simplement à un prix élevé. C'est pour cela que les orcs affichent des prix aussi ridicule sur leurs marchandises.

L'herbe la moins cher, coûte 20000 pièces d'or et l'armure la moins cher, 50000 pièces d'or. Les glaives qui sont plus ou moins utilisable, s'affichent à 150000 et plus en pièce d'or.
Weed, curieux, demanda à un de ses compagnons.

« chwiik, ils arrivent à vendre quelques choses ? »
« Chwichwichwi, jamais. Chwii, des idiots. »

« Chwiik, oh toi, tu n'es sûrement pas comme eux. »

L'orc félicité par Weed, haussa des épaules.

« Bien sûr, chwiik ! Si ça se vend pas, on doit au moins demander 2 millions de pièces d'or ! »

« ... »
Weed était bouche bée mais une épreuve plus difficile l'attendait.

Les orcs femelles du village !

Selon les normes humaines, l'apparence de Weed était terrifiante mais dans cet endroit, il était populaire.

« Bras forts, chwichichwi ! »
« Buste puissant, chwichichiik ! »
« Grandes dents, plus dur qu'une hache ! »
« Avec une mâchoire pareille, sa gorge ne s’asséchera pas sous la pluie. Chwiik, et regard moi ce nez ! »
« Larges épaules et tellement de muscle. »
« Ma perfection, chwiiik ! »

Les femmes s'agglutinent sur Weed pour montrer leur affection. Certaines lui faisait des clin d’œil et d'autres suggérées en caressant leur poitrine. Même le plus brave des hommes aurait peur dans cette situation. Cette affection insistante donnait envie à Weed de quitter le plus vite possible la colonie.

Elles n'étaient que des femmes mais elles étaient nombreuses.

« Que font-elles, chwiik !? »

« Femmes aiment fort. Elles t'aiment, chwiik ! »
Répondit un de ses compagnons avec envie.

+++

Vivre dans une seule maison avec des orcs, il y a deux choses qui tourmente le plus Weed.

D'abord les femmes.

À toute heure de jour comme de nuit, elles essayent d'attirer son affection. Elles usaient de tout les moyens dont une femme dispose.

Cela n'arrivera pas pour un mineur mais Weed était officiellement un majeur reconnu de 20 ans alors son compte s'est ajusté en conséquence.

Pour les adultes, le jeu propose des services spéciaux. La vie nocturne, du plaisir disponible pour adulte ! Mais qui voudrait partager sa couche avec une orc ? Certainement pas Weed.

[Je ne peux pas perdre ma virginité comme cela!]
Il essaya d'éviter de rencontrer les femelles à tout prix.

Le deuxième point, c'était la nourriture.

Les orcs consomment des aliments à moitié cru voire rarement cuite. Weed, un fervent adepte d'aliment sain à cause de ses talents élevés dans la compétence Cuisiner, avait du mal à se faire au goût de ses nouveaux compatriotes. Le goût insipide des pains de seigle était meilleur et il en rêvait maintenant.

Mais il avait des pauses dans ses tourments par exemple, quand il sortent de la colonie pour chasser.
Weed part toujours au front avec son glaive levé.

« Chwiik, je sens l'ennemi ! »

Ils rencontrèrent le Seigneur des minotaure, un monstre corné tenant une hache (axe). Malgré les dangereux coups d'arme du seigneur des minotaure, Weed ne s'arrêta pas.

« Chwichwi-i-i-i-ik ! »
Serrant la pomme de son glaive, Weed chargea.

L'orc simplet, ignorant, agressif et sans merci, mena son groupe à la bataille.
« Tout, tout, tout, attaque, chwi-i-i-ik ! »

+++

Chaque nuit, Yoon ChunHee se connecte à Royal Road.

Elle est une invocatrice et dans le jeu, elle porte le nom de Seirin. À la création de personnage, elle a choisi une race de demi-elfe, alors elle avait une petite taille comme un nain.

« Par la puissance de notre contrat, je t'invoque. Viens à moi Basilique ! »

Le sort pour invoquer lui coûte presque la totalité de son Mana mais elle reçoit trois basiliques comme compagnon d'aide. Ces créatures ressemblent à des lézards, elles étaient venimeuses et possèdent une bonne défense alors avant chaque chasse, elle les invoque. Avec l'aide des basiliques, il devenait plus facile de s'occuper des deux chevaliers.

La voleuse terrassa le dernier des chevaliers par un coup dans le dos.

« Phew ! D'une manière ou d'une autre, on a réussi à gagner. »
La voleuse essaya la sueur de son front et s'approcha de Seirin.

« Bon travail sœur. »
« Toi aussi Lami. »

Seirin et Lami étaient sœur avec un age d'écart de 3 ans.

« Pheew, faisons une pause. »
« Oui et j'ai besoin de régénérer mon Mana. »
Elles chassaient dans un donjon nouvellement découverte. Elles l'ont découverte avec leur niveau élevé et profitent de maximiser le bonus d'être les premières à le découvrir.

Assises au sol, les sœurs discutaient.
« Hey ! Te rappelles tu de ce gars au festival de notre école ? Son nom est Lee Hyun. Il est le grand frère de mon ami Hayan. Il a le même age que toi, n'est-ce pas ? »

Seirin sourit timidement.
« C'est vrai. »

« Tu le connais ? »
« oui, je le connais. Et j'ai aussi rencontré sa sœur. »

« Je vois...mais il est rare que tu t'intéresses aux garçons même les acteurs populaires. Et tu ne sors avec personne... »

« Je ne m'intéresse pas à eux tout simplement. »

« Et, lui t'intéresses ? »
« Lui, oui. »

Seirin ne cachait rien à sa sœur car leur relation était excellente et Lami continua de l'interroger.

« Est-il possible...il est celui que tu aimes ? »
« Tu as deviné juste. »

« Whoa ! Je pensais pas qu'il était ton genre. Tu aimes donc les athlètes ? »
Lami ne pouvait pas oublier comment Lee Hyun passa les trois épreuves et remporta la compétition de la princesse.

Personne qui a vu l'événement, ne pouvait l'oublier. Quand Lee Hyun passait les trois épreuves, il se déplaçait et éclatait les ballons d'eaux tellement vite qu'on aurait cru voir un tour de magie.

« Non, pas parce qu'il est athlétique. Non. Je ne savais même pas qu'il était comme ça. »

« Alors pourquoi l'aimes tu ? »
Lami était très curieuse. Si ce n'est pas pour son athlétisme alors qu'est-ce que ça pouvait être ? Son visage et taille étaient banal et une rumeur sur lui comme quoi il n'a pas terminé le secondaire.

« C'est un homme de famille. Il pense d'abord toujours à sa famille et la chérit. Si on se marie avec quelqu'un comme lui, on sera toujours heureuse. Pas vrai ? »

+++

« Que fais-tu comme travail pour vivre ? »

L'homme se gratta le dos de la tête et répondit à la fille.
« Rien. »

« Woah. Tu ne vas même pas à l'université ? »
« J'y vais...mais c'est ennuyant et je pense arrêter. »
« Il n'y a pas de quoi être fier...tu aurais due ne rien dire à ce sujet. »
La fille se leva et elle allait quitter la salle quand elle entendit quelque chose qui l'arrêta.

« Quel intérêt d'aller à l'université ? De toute façon, je vais travailler à la compagnie de mon père. »

« Compagnie de ton père ? »
Brusquement, la fille commençait à apprécier le gars.

Elle était certaine d'être la plus belle fille du club aujourd'hui.

« Oui, mais bon c'est juste une petite compagnie. »
« Petite comment ? »

« Eh ben, avec autant d'employé qu'une ville de petite taille. »
« ... »

« Le département de vente...comment déjà ? De toute façon, c'est de la taille d'une petite ville. »
« .. ! »
La fille était sans voix.

Elle examina les habits du gars et cela semblait vraisemblable.
[ habillé avec des vêtements de marque. Même les chaussures sont de la dernière collection et ne sont vendues que par réservation.]

Le gars lui tendit son téléphone.
« insère ton numéro. »

« je ne suis pas ce genre de fille. »
« je vois. C'est pour ça que j'aimerai discuter plus souvent avec toi. »

Il obtint facilement le numéro.

Quand la fille quitta la pièce, les autres gars parlèrent avec enthousiasme.

« Tu déchires, JiHoon ! »
« Cette fois, c'était sous les 5 minutes. »

La fille était une vrai beauté. Même sans que le serveur la signale comme une beauté rare, juste un coup d’œil transforme tout les gars de la pièce en loup. Mais Choi JiHoon n'afficha pas de réaction particulière.

[Demain, je ne me souviendrai même plus d'elle.]

Ses amis pensent qu'il a de la chance d'avoir une telle vie mais Choi JiHoon n'éprouvait que de l'ennui. Quand on a beaucoup d'argent, il faut savoir le gérer. C'est pour cette raison que ses parents ont planifié sa vie depuis son enfance. En tant que futur héritier, il ne pouvait pas choisir ses amis, ce qu'il aimait ni sa façon de vivre. Depuis qu'il est enfant, il vivait comme un robot sous le contrôle de ses parents.

C'est seulement quand il étudia à l'étranger qu'il commença à se faire des amis mais même là-bas, il n'avait pas une vie à lui. Il n'était qu'un homme qui suivait des rails et qui avance. Quand on ne peut pas faire ce qu'on veut, notre vie devient terne et ennuyeuse. Et il y avait trop de restriction dans la vie de Chi JiHoon.

Cependant, il lui est arrivé de jouer à Royal Road et il put découvrir une autre lui.

Dans ce lointain monde, il y avait une rivière.

Il aimait observer le flot paisible et digne de la rivière alors il devint pêcheur. Les poissons ne l'intéressent pas et il ne faisait que profiter du repos et de la sensation d'être en vie.

D'autres joueurs se démènent pour monter leur niveau, amasser des butins mais lui pêchait seulement. Avec le temps, Choi JiHoon atteignit une expertise de niveau 3 en Pêcher et devint le meilleur pêcheur de Royal Road. Mais il s'en fichait et il pêchait.

À cause de son silence, les autres joueurs le trouvent lugubre et mélancolique alors ils ne le dérangent pas. Choi JiHoon était indifférent sur ce que les autres pensent de lui. Il aimait juste pêcher et le flot de l'eau emporte tout ses soucis.

Puis un certain homme vint.

Dans ses efforts pour monter rapidement son expertise en Pêcher, il prit l'emplacement favorite de Chi JiHoon. Cet homme évaluait tout par leur valeur en argent. Il passait tous les jours dans une lutte sans fin pour survivre.

Son nom est Weed.

Choi JiHoon vit plusieurs fois cet homme rire d'enthousiasme en pêchant. Il le faisait même pour des choses insignifiantes, par exemple, quand il découvre une pièce de cuivre dans l'estomac d'un poisson. Weed était sincèrement content pour ces broutilles.

Rivaliser avec lui à la pêche était amusant. Tellement que Choi JiHoon en était complètement absorbé. Cela alla même que chaque fois qu'il attrape un poisson, ses mains tremblaient d'excitation. Il ne se rappelle pas la dernière fois quand il a ressentit ça.

Choi JiHoon adorait Weed.

Depuis lors, il tenta de rester à ces côtés.

Au fort Odein, il participa au combat à ses côtés et dans le donjon de Basara, il était dans son groupe. Quand il sut que Weed allait chasser avec HawRyeong, il trouva rapidement le groupe et soudoya le chef de groupe pour entrer dans le groupe.

« Je dois vous laisser. Je serais occupé un bon moment alors ne me contacter pas. »
Choi JiHoon se leva et quitta la boite de nuit. Dans la rue, un agréable vent frais l'accueillit. Il connaissait un endroit plus amusant que n'importe, même le plus cher des clubs.

Royal Road.
L'endroit qui déborde de vie, attendait Zephyr.

+++

Parole outre monde.
Clameur incessante.
Tu dis ce que tu veux.
Mais cela ne signifie pas que je t'écouterai.

La voix du chant sonnait comme des pleurs. Une voix parfois triste, parfois douce et accompagnée par les sons feutrés du piano. La fille chantait avec un expression rêveuse.

Gestes interdites.
Discussions perdues.
Regards détournés.
Puis en moi.
Désespoir, anxiété, tristesse, colère, aspirations trompées, affection, amour.
De ton regard, des sentiments réprimés.

Nous choisissons ce que nous mangeons.
Repas délicieux, dis moi, regard, où allons-nous.
Regarde mes yeux, laisse moi lire tes pensées.
Un monde sans malentendu et sans distorsion.
De ton regard, je comprendrai facilement plus de toi.

Nos pensées ne seront jamais les mêmes.
Tu ne comprendras jamais les raisons de mes actes, j'accepte ce fait.
Parce que moi non plus.
Ce que nous voyons n'est qu'incertitude et flou.

Les mots ne m'impressionnent pas. S'il te plaît que le bonheur brille.
Quand je regarde dans tes yeux.
Même pour un court instant, ne détourne pas ton regard de mon visage.
Un regard, un cœur.
Que mon cœur s'illumine.

À d'avoir des mots durs.
Et des regards qui me reprochent.
Regarde et que les voix s'entendent.
Entre au plus profond de ton cœur.
Les mots seuls ne suffisent pas à exprimer tes sentiments.

Dis moi avec tes yeux.
J'aime tes yeux.

Jeon Hyo Lynn chantait sa chanson de début [ Le dialogue des yeux] sur Times Square.

L'audience écoutait, le souffle coupé. Ses yeux semblent accompagnée son chant. Une chanson mystérieuse et onirique, qu'à l'écoute, les gens ont l'impression d'être au paradis. Et devant eux, une jolie ange, brillante, faisait le spectacle. Mais l'audience n'était pas que fascinée par le chant.

Quand Jeong Hyo Lynn a commencé à chanter, elle fut reconnu par sa magnifique voix puis petit à petit, elle démontra ses autres talents.

Le chant n'aurait pas été complète sans sa danse. Chacun de ses mouvements, chaque expressions amènent de la joie dans le public et ils l'acclamèrent avec enthousiasme.

Jeong Hyo Lynn se mouvait gracieusement sur la scène comme pour signifier qu'elle était une fée naît pour la musique et c'est comme cela que les médias l'appellent.

Après avoir fini son tour international de spectacle, la fée de scène se connecta à Royal Road.

[ Je vais monter mon niveau et essayer pour sûr la nouvelle danse.]

Dans Royal Road, elle a choisi d'être une danseuse. Avec sa voix, elle aurait pu être une barde mais elle voulait danser.

[ Je veux vivre des aventures. Je ne veux pas que rester debout à chanter. Je veux ressentir ce que ça fait - de vaincre des monstres.]

Dans le regard des autres, elle est une fée de grâce et innocente. Alors qu'elle a grandi dans une famille comme l’aînée d'une fratrie de 5 et elle s'est comportée comme un garçon manqué.

Les bardes peuvent aussi chasser mais la profession de danseur lui donne néanmoins plus d'opportunité de participer aux combats. De plus, elle pouvait danser plusieurs style de danse et personne pourrait reconnaître ses mouvements tandis qu'en chantant, c'était impossible.

C'est ainsi qu'elle devint danseuse et commença son aventure dans Royal Road !

Heureusement, personne ne l'a reconnu. Pour se dissimuler, elle a même modifié son personnage pour être moins que la réalité.

+++

« Partons aussi en voyage !? »
« C'est vrai. On ne fait que chasser ici et ça devient ennuyant. »
« Si on ne compte pas la construction de la pyramide. »

Zephyr, Hwaryeong, Mapan, Pale, Surka, Romune, Iren et Mayron s'étaient rassemblés.

Ils sont de profession divers et certain ont une classe pas très populaire dans le jeu. Dans leur groupe, il n'y avait pas de classe guerrier ou paladin, spécialiste pour combattre les monstres mais leur spécialité leur permet de contourner la difficulté de certaine situation.

Zephyr avec sa grande capacité de HP et le moine Surka, étaient responsable du combat au corps à corps.

Dans des situations où les monstres attaquent en large groupe, Hwaryeong gère l'assaut en les faisant dormir avec sa danse et elle boostait aussi avec ses danses les attributs de son groupe.

Pale et Mayron décochent leur flèche de loin, accompagnant Romune qui lance des sorts dévastatrices. La prêtresse Irene fournissant du support et des soins à l'ensemble des membres du groupe. Même le marchand Mapan avait son rôle à jouer avec la compétence [ Coup de chance] de sa seconde promotion de carrière, le taux d'apparition du butin laissé par les monstres, augmente.

« Alors, où allons-nous ? »
Demanda Pale à tout le monde.

Étonnamment la réponse vint de Irene, considérée comme la moins bavarde du groupe.
« Allons au Lac des âmes ! »
« C'est pas trop dur pour nous ? »

L'endroit fut découverte par accident. Elle fut découverte par le père de Pale durant ses voyages dans Royal Road.

« Oh quelle belle vue ! Voyant cette eau ! »
Le père de Pale avait décidé de s'accorder une pause dans on voyage en nageant un peu. Le spectacle d'un canyon avec une rivière, un vrai coréen ne laisserait pas une opportunité d'au moins tremper ses pieds dans l'eau, sans chaussures.

Pendant qu'il nageait, il remarqua un passage qui mène au lac et bien sûr, il en parla à Pale à son retour de voyage. Au moment du récit, le niveau moyen de Pale et du groupe était de 130 et l'endroit où se baignait son père, de dangereux monstres y séjournent et ils auraient vite fait de battre en retrait, laissant leur mort.

Ainsi ils ne savent pas encore les types de quête, trésors et dangers qui les attendent au lac.

« Tout se passera bien. Nous sommes plus fort à présent. »
« C'est vrai... »
« Essayons ! »

Avec anticipation de nouvelles expériences, ils votèrent à l'unanimité d'aller au lac.

Ayant appris de Weed d'être toujours préparés à toutes difficultés, ils prirent des réserves en nourriture, herbe médicinale, vérifièrent leurs équipements et prirent le chemin.

+++

Lee Hayan avait du mal à le croire.

Une notification de l'université de Corée est arrivée, signalant le passage de Lee Hyun dans la première sélection. Ce n'était que la première partie, il restait l'épreuve oral qui l'attend mais déjà la moitié du chemin est fait.

« Oh, c'est merveilleux ! »
Elle gardait son regard sur la fiche, heureuse.

Elle pouvait avoir ses fonds pour l'université en se trouvant un travail à temps partiel et avec la bourse. Mais qu'en est-il pour son frère... ?

Lee Hayan avait peur d'en parler à son frère. Elle allait le faire à plusieurs reprise mais le courage lui manque.

Et si son frère dit que c'est une perte d'argent et qu'il décide de ne pas aller à l'entretien ? C'est tout à fait possible...

Fin Chapitre 07 Tome 05.

Leave a Reply

Subscribe to Posts | Subscribe to Comments

- Copyright © RoyalRoadFrench - Date A Live - Powered by Blogger - Designed by Johanes Djogan -