Popular Post

Posted by : merlin Monday, December 22, 2014

05- Celui qui fit le pire.


[Traduction de Merlin]

Weed et son équipe parvinrent à réunir les os des chevaliers squelettes du premier niveau du Hall de Memphis, accomplissant ainsi leur quête. Cependant des mauvaises nouvelles sont venus. Apparemment Pale, Romuna et Irene sont des amis dans la vrai vie habitant le même voisinage. En fait, Surka est la jeune sœur de Romuna. Ils n'avaient rien révélé à Weed pour éviter une situation embarrassante.
« Désolé...Nos parents... »
« Il semble que l'on ne pourra pas être en ligne pendant un bon moment. »

Ils étaient tellement accro à Royal Road au point qu'ils avaient manqué l'école mais leurs parents qui étaient en vacance s'aperçurent rapidement de cela. Évidemment, ils étaient punis.
« Vous...jouez au lieu de faire vos devoirs !? »
« RETOURNEZ A L'ECOLE ! »

On leur confisqua les licences de log-in des coûteuses capsules et leur requête pour une absence prolongée de l'école fut annulée. Mais heureusement ils apprirent beaucoup en observant Weed où le succès dépend que l'habilité à trouver profit dans les situations les moins favorable ! Ils amenèrent simplement leur parent à expérimenter eux-même Royal Road.

Un joueur pouvait quitter les enceinte de la ville après 4 semaines pourtant leurs parents étaient satisfaits de rester en ville.

Après tout, c'était une réplique parfaite d'un monde de fantaisie. Les parents ont grandi en lisant des romans et jouant des jeux du genre fantaisie. Ils avaient perdu le temps pour cela en travaillant et élever les enfants. Ainsi ce monde était pour eux un nouveau univers, le paradis dont ils rêvaient. Ce jeu est un autre monde où ils peuvent s'échapper des contraintes de leur travail et affaire sans besoin d'aller dans un pays lointain.
« Les jeux ne sont pas si mauvais après tout. »
« C'était amusant. »
« Au fait, maman de Jungee, j'ai entendu que tu as reçu une quête du magasin d'arme ? »
« Oui, c'est plus une corvée. Je dois acheter 5 pièce à limer pour la boutique... »
« As-tu assez d'argent ? »

« Ouaip. J'ai reçu 3 pièces d'argent pour faire cet achat. Les pierres à limer coûtent 50 pièces de bronze l'unité alors il me restera 50 pièces de bronze en monnaie d'échange. »
« Partage la quête avec nous ! »
Les parents commencèrent ensemble à la citadelle de Serabourge. Ils se promenaient ensemble, faisant des quêtes et liant des amitiés avec les NPCs. Comme cela, 4 semaines de temps du jeu passa soit 1 semaine de temps réel. Leurs parents étaient libre de sortir des enceintes du château. Quand Pale et Surka leur dit de sortir, leurs parents ont juste rigolé.
« Allons bon...Comment veux-tu que l'on chasse des monstres ? »
« La chasse c'est pour vous la jeunesse. »

« Nous, nous aimons rester et aider les gens, faire des requêtes pour de l'argent pour nous acheter de la bonne nourriture. »

Mais une fois leurs parents sorties de l'enceinte par curiosité, leur attitude changea radicalement. Un exemple de conversation pouvait être tenue entre Romuna et ses parents.

« Pourquoi une épée Bâtard fait-elle plus de dégât qu'une épée Longue ? »
« parce que c'est une épée pour deux mains. Elle est grande et lourde donc difficile à manier. »
« Tu veux dire qu'au lieu de plusieurs coups, c'est un unique coup puissant ? »
« Oui. »
« C'est ça que je veux...Mais ça coûte 10 pièces d'or dans le magasin... »
« Veux-tu que je t'en achète une ? »

« Et bien...Je vais te dit ça maintenant...Mais sais-tu combien il nous a fallu pour t'élever ? Quand tu étais petite, nous avons apporté le meilleur en nourritures et vêtements. Puisqu'on s'est tellement bien occupé de toi, on ne veux pas trop de te forcer la main... »

La situation de Pale était assez similaire.

Ses parents étaient des enseignants donc très strictes. Quand il était encore jeune, la rigueur faisait qu'il ne faisait pas de bruit devant ses parents.

Son père, dans sa jeunesse était un ranger de l'armée et il avait développé son charisme dans ses années militaires. La nuit où il quitta l'enceinte pour un court instant, au dîner qui suivit, Pale et lui eurent cette discussion :

« Hmm, c'est satané renard son vraiment coriace. »
« …? »
Pale dont le vrai nom est Oh DongMan, se demanda de quoi son père parlait.
À nouveau, son père lâcha un indice.
« Satané de renard. Ils sont trop fort. »
C'est ainsi que Oh DongMan comprit.
« C'est vrai que c'est difficile au début si tu n'as pas les équipements qu'il faut. »
« J'ai bien quelques ... »
« Tu n'as pas essayé de les combattre tout seul n'est-ce pas ? »
« Si j'ai fait... »
« C'est sûr que c'est difficile de les combattre tout seul. À ton niveau père, c'est presque impossible. »
« Alors tu veux dire que toi tu peux les vaincre ? Les renards ? »
« Bien sûr. »

Le père serra les mains de Oh DongMan.
« Venge ton père ! »

Comme cela, les parents du quartier jouèrent ensemble dans le monde de Royal Road et Royal Road devint un sujet de discussion lors des réunions de quartiers et de familles. Au lieu de parler immobilier ou finance, les parents discutaient de Royal Road en buvant. Apparemment un grand nombre de gens de leur age jouait à ce jeu. En fait, ils avaient compris les joies de Royal Road avec un peu de retard.

Hyun avait depuis longtemps prédit que ce jour arrivera. Dans la plupart des jeux, la valeur des objets baisse avec le temps. Pareil pour le cour comme l'or et l'argent. C'est un phénomène naturel car le niveau moyen des utilisateurs progresse avec le temps. Cependant, si les utilisateurs ne se limitent pas entre l'age des 10 à 20 ans mais que des adultes qui ont déjà fait leur vie deviennent accro à Royal Road, la valeur du cour de monnaie dans le jeu ne diminuera pas.

Quand il y avait un objet convoité, les gens se livre à une guerre d'enchère. Ils achètent armes, armures et accessoires de la même manière qu'ils achètent de bonnes voitures. Cela avait plus de mérite que dans la vrai vie puisqu'en portant de bon équipements, ils pouvaient ressentir l'augmentation de leur puissance et goûter au plaisir de la victoire. Le temps passant, plus d'utilisateurs âgés apparurent, achetant des objets à des prix de plus en plus élevé comme s'ils achetaient des voitures de course. C'est aussi de cette façon que les parents ont été séduits par le jeu de Royal Road. À cause de cela, Pale et sa bande ne pouvaient plus s’entraîner à Lavias.
« Désolé mais il faut que nous aidons nos parents. Du moins jusqu'à qu'ils s'habituent au jeu... »

Pale dit cela sans cacher sa déception. Weed comprit pourquoi ils devaient le quitter. C'était inévitable puisqu'ils le faisaient pour leurs parents. Mais Weed avait encore des choses à faire alors il resta seul à Lavias.
« 328000 Won dépensé en nourriture ce mois. J'ai entendu que le prix du riz va monter mais nous devrons toujours éviter le riz importé... »

Hyun notait sur son livre de compte. Il ne voulait pas que Hayan et sa grand-mère mangent du riz américain probablement modifié génétiquement. Peu importe que le prix soit bas, il n'avait pas confiance.

« Nous dépensons trop. Je devrais arrêter d'utiliser les recettes apprises du jeu. Pour le chauffage...pas moyen d'économiser dessus pour grand-mère. »

Hyun vérifia toute les dépenses du mois. Il avait fait les courses, cuisiné la nourriture, nettoyé la maison et géré l'argent, tout cela par lui-même.

Après que les huissiers lui ont pris 3 billions, il ne restait dans sa fortune familiale que un ridicule 90 millions. À un moment, sa colère l'avait empêché de dormir pendant plusieurs nuit puis au final il arriva à se calmer. Tout cela était du passé. Il se sentit même soulagé sachant que tout cela soit fini. Il aurait continué à souffrir s'il n'avait pas remboursé sa dette.

Ils avaient pourchassé Hyun pendant 8 ans, attendant qu'il devient un adulte pour le forcer dans des travail dangereux comme le commerce de drogue ou pire, tuer un membre d'un groupe rival. Si Hyun se fait prendre, ils pouvaient soudoyer la police et l'inculper pour tout leur crime. C'est ainsi qu'ils avaient évité leurs problèmes avec la justice. Comme Hyun a eu une enfance difficile, la presse et l'opinion public assumeront simplement que c'est lui qui a commis ces crimes.

On pourrait même dire que ce genre de personne mérite d'être puni car il n'y avait pas d'espoir de les sauver. Mais les plus malins comprendront les difficultés qu'ont enduré ces personnes. Sûrement eux aussi ont peur de la prison ? Après tout que deviendra leur famille s'ils sont emprisonnés ?
Il n'avait que sa grand-mère et sa petite sœur. La pensée qu'ils attendent que Hayan devient une adulte était terrifiante. Ou peut-être qu'ils n'attendront même pas. Après tout les jeunes se vend mieux. Dans le cas d'un Hyun qui deale de la drogue et tue les membres des autres gangs attira sûrement l'attention.

La plupart des gens ne comprendront pas pourquoi un jeune homme dealerait de la drogue et tuerait des membres de gang. Peut-être les force-t-on ou les a-t-on piégé.
Si Hyun devait aller en prison de cette manière et laisser sa jeune sœur vivre une vie de calvaire et de cruauté, il pourrait perdre la raison. Avoir remboursé la dette a permit d'éviter tout cela d'arriver.

« 90 millions won. Ajout de 9 millions comprenant les 5 en vendant la vieille maison et les 4 de nos économies pour les urgences. »

Cependant, ils avaient dépensé 50 millions de won pour la nouvelle maison. Ils ont pu avoir une maison pour ce petit prix car le quartier n'était pas très réputé. Bien qu'il leur reste 49 millions won après cet achat, ils ont dépensé 20 millions au cours de la dernière année. Avec le recul, ce fut une grosse perte. La capsule de Royal Road coûtant 10 millions avec un abonnement de 300 000 won par mois puis le reste venant des dépenses quotidiennes et frais scolaires de Hayan.

« 29 million de won...Juste assez pour encore 2 ans. »
Hyun habillait d'un uniforme déprima. Il était temps de vivre une vie plus palpitant.

« Oppa (grand-frère), je suis de retour ! »
à ce moment, Hayan ouvrit la porte et entra dans la chambre. Surpris, Hyun se dépêcha de cacher son livre de compte et son livre de banque dans son uniforme.

« Tu reviens tôt. Tes notes arrivent aujourd'hui, n'est-ce pas ? »
« Oui, tiens les voilà. »

Impatient, Hyun ouvrit le carnet. C'était un moment important pour Hayan, qui était dans sa deuxième année de lycée.

« 3 ème dans ta classe, 14 ème dans le général... Ton rang a monté un peu depuis la dernière fois. »
« Bien sûr ! De quelle sœur penses-tu je suis ? »
« Bien, restons en là. »

« Que signifie ce ton ? »
Dit Hayan en faisant la tête.

Hyun regarda la liste des universités proposées au bas du carnet. L'Université de Corée était en première place avec 98% de chance qu'elle soit accepté. Il y a pas longtemps de cela, elle fréquentait des enfants qui pouvaient avoir une mauvaises influence mais Hayan a toujours été intelligente. Quand elle redevient sa petite sœur chérie, ses notes remontèrent rapidement. Éventuellement, il devint évident qu'elle ira en université.
[ Pourtant...]
Une personne pouvait dépenser plus de 10 millions de won par semaine à l'université. Pas que pour les cours mais pour le transport, la nourriture et les livres si elle veut être au même niveau que ses pairs.



« Les résultats d'analyses sont bonnes. Bonne vue, le foie et les reins sont en bonne santé. »
« Et la moelle osseuse ? »
« Bonne. Bien que pour la transplantation il faille un receveur mais je suis sûr qu'un demandeur viendra bientôt. La réaction des intestins semblent bonne et le flux sanguin ne présente aucune infection. »
Hyun écouta chaque mot du docteur.
« Alors les analyses sont-ils finies ? »
« Oui. »
« Merci. Pourriez-vous m'envoyer les documents. Je vendrai ce qui me rapporte le plus mais laissez moi 1 ans et 4 mois. Si d'ici là j'ai besoin d'argent, je prendrai l'opération. »

« Je vous enverrai les documents. »
Venir à l’hôpital pour entendre dire qu'il était en bonne santé ne le rendait pas plus heureux. La vente d'organe. Il avait découvert cet hopital avec le marché noir. 50 millions de won pour un œil et 30 millions de won pour un rein. Bien que le foie et la moelle osseuse aient besoin d'un receveur, ils pouvaient se vendre autour de 20 millions de won chacun. Il ne lui reste que 1 an et 4 mois.

Royal Road deviendra de l'argent, il était certain de cela. Cependant, il devait prévoir d'autres alternatives. Si Hayan avait besoin d'argent pour l'université, Hyun était prêt à vendre des parties de son corps. Royal Road, un jeu a apprécié.

Mais Hyun n'avait pas le luxe d'être insouciant. Il devait se forcer à travailler dur pour gagner beaucoup d'argent et devenir l'homme le plus riche de Royal Road.

[ Lee Hayan, tu dois prendre la relève de mes rêves inachevés. Je ferais en sorte que tu n'auras pas à faire les sacrifices que j'ai fait.]

Hyun, habillé d'une veste usée, revint à la maison en murmurant comme un dément. Il ne s'inquiète pas de ce qui peut lui advenir. Perdre un œil n'affectera pas beaucoup sa vie surtout pour gagner de l'argent. Il voulait sûr qu'au moins sa sœur puisse grandir heureusement loin des rudesses de la vie.

Si l'on subit trop de difficultés, une ombre plane sur le visage. C'est inévitable puisqu'ils ont connu une chose différente de ceux connaissant un meilleur environnement. L'esprit s'affaiblissant, la peur corrode son estime. Par cupidité, Hyun a très tôt dans sa jeunesse essayait d'obtenir l'assurance et l'intellectuel que l'on attribue à des enfants riches.

Même s'il ne pouvait pas manger ou s'habiller correctement, il s'assurait des besoins pour que sa jeune sœur ne soit jamais envieuse des autres. Il n'y avait pas beaucoup de gens capable de faire cela pour leur jeune sœur. Peut-être pas tout les grand-frère sont comme cela mais l'affection de Hyun pour sa sœur est incomparable. Elle est plus que sa jeune sœur. Hayan a perdu ses parents très jeune. Depuis, celui qui l'élève n'est pas la grand-mère surchargée mais Hyun lui-même.



Maintenant il n'y avait plus la magie divine de Irene, ni les sorts de zone ou les alarmes de Romuna. De même, les barrages de poings de Surka et les attaques à distance éclaires de Pale n'étaient plus là. Pourtant Weed avait encore lui-même. Chasser en groupe était plaisant mais avec plus de gens, dispute et perte de temps étaient inévitables. Dans le pire des cas, la chasse se termine avant même qu'elle débute. En comparaison, chasser en solo offre l'avantage de la simplicité. Il n'y avait pas de perte de temps et il y avait un grand avantage pour monter les points techniques. Il était meilleur de combattre en solo pour améliorer sa maîtrise de l'épée et d'autres techniques de combat.

« Grr, humain ! »
Un chevalier squelette entourait d'une aura de combat porta un coup. Avec ses mouvements rapides, le chevalier en armure est intimidant pourtant les mouvements de Weed étaient uniques. Esquivant avec des mouvements fluides les attaques du chevalier, il diminua petit à petit les HP de son adversaire. En conséquence, les mouvements du chevalier devenaient plus lente.

« Lame du sculpteur ! »
Au final, l'épée de Weed brisa la poitrine du chevalier. La lumière dans les orbites disparut, une confirmation de la mort. Les combats dans Royal Road sont très réalistes. Les effets liés aux choses qui se cassent ou se brisent étaient sont bavures.

Un joueur en solo avaient beaucoup d'opportunité d'améliorer son State Force. Ce state particulier détermine la puissance derrière une attaque tout comme dans la vrai vie. Un joueur utilise cette force quand il combat des monstres. Les dommages ne sont pas maximums si elles ne sont pas faites avec de la force. Par exemple, un poing lancé lors d'une fuite avait moins de puissance qu'un poing porté à courte distance. Ainsi, les dégâts sont fonctions du contrôle de sa propre force, utilisation des muscles, position et l'intensité de la puissance.

Royal Road est un jeu virtuel qui permettait aux joueurs d'exploiter la faiblesse d'un ennemi. Les joueurs de Royal Road, tels les vétérans de combats, ressentent leur propre force. Plus que au travers des nombres affichés dans une fenêtre, ils éprouvent leur propre force dans l'action. Tant de joie dans la destruction ! Bien sûr Weed ne fait pas exception.

Il s'est dédié à la pratique de l'épée pendant 1 an pour maîtriser les bases du combat, l'acuité et l'esquive. Au travers de ses nombreux combats d’entraînements, il ne craignait plus les combats au point qu'il trouvait de la joie à combattre des adversaires plus puissants.

L'épée lui était devenu une voie et un outil. L'épée est le meilleur outil pour comprendre les bases pour mouvoir et combattre. Évidemment, une personne qui commence Royal Road sans apprendre à manier l'épée ou un art martial peut devenir familier avec les techniques de combat. En fait, c'est ce que la plupart des joueurs font, pensant comme une autre partie du jeu où il faut qu'ils s'habituent. Mais cette perspective est différente.

L'arbre dont les racines sont profondes aura un tronc plus large. Un joueur qui combat les monstres sans une base dans le maniement d'épée ne peut que avoir une croissance déséquilibrée. Weed a pratiqué le maniement d'épée pendant un an avant de faire face à un monstre ! Et en combattant petit à petit des monstres plus puissant, il a amélioré ses techniques. C'est pour cela que Weed est plus fort que ne laisse paraître ses states.

« Hmm...Avec ça, j'ai tout ce qu'il me faut pour finir la quête. »
« Whew...Me reste plus qu'à régénérer mon Mana. »

Weed avait épuisé la moitié de son Mana alors il décida de faire une pause. Puisqu'il joue le rôle de plusieurs, il restait toujours en alerte sans jamais pouvoir vraiment se reposer. En attendant la régénération de son Mana, il s'assit et sculpta avec enthousiasme. La sculpture qu'il faisait avait l'aspect d'un corbeau. Faire une sculpture originale augmente grandement le state Art et la maîtrise en Sculpter. Depuis Weed décida de ne sculpter que des sculptures uniques, ainsi son state Art et sa maîtrise en Sculpter montaient rapidement. Son but était de faire une sculpture de chaque Avian de la tribu à Lavias. Weed retourna à Lavias et distribua ses sculptures faites aux Avians.

« Cette sculpture est l'unique dans ce monde. J'ai sculpté chacune de vos apparences avec mes propres mains ! »
« Merci. »

Chaque Avian reçut une sculpture qui lui ressemble. En prenant la sculpture, ils dirent.
« Je ne peux le recevoir gratuitement. »
« Combien en demandes-tu ? »
Et à chaque fois, Weed donna la même réplique.
« Ne compliquons pas nos relations avec l'argent. Mais je suis très intéressé par Lavias. Pouvez-vous me dire quelques choses sur cette cité ? »

« Mmm...dans ce cas, je vous parlerais du Nid au Nord... »
« Je pourrais vous parler des habitudes des morts-vivants dans le souterrain. »

Les histoires des Avians deviennent une importante source d'information. Bien que la plupart ne soit d'inutile commérage, parfois certaines informations révèlent des quêtes ou des terrains de chasse.

Weed visita Crow qui se tenait devant le magasin d'armure.

« Qu'est-ce cela ? »
« J'ai fait cette sculpture pour Crow-nim. »
« Hoh, merci. »
Dit Crow en battant des ailes content. Puis comme si une pensée soudaine lui vint, il dit.
« As-tu déjà visité la caverne du guerrier mort ? »
« La caverne du guerrier mort ? »
« Oui, en sortant du Hall de Memphis, marche 30 minutes vers le Nord, vous trouverez l'entrée. Soyez prudent, il y a des ghouls, des mercenaires squelettes et des Dullahan là bas. Vous ne survivrez pas sans une bonne préparation. »

Dans Royal Road, les niveaux montent plus vite si l'on combat des monstres au dessus de son propre niveau. Les soldats et mages squelettes ne faisaient plus le poids face à Weed et il s'ennuyait des chevaliers squelettes qui errent seuls.
Weed prépara son sac avec une abondance d'herbes médicinales, de la nourriture et de l'eau fraîche.
Dans le continent, les épices et condiments auraient suffi pour Weed puisqu'il pouvait trouver des plantes comestibles ou attraper des animaux pour cuire avec sa compétence Cuisiner. Mais comme le Hall de Memphis n'a que des morts-vivants, il devait emporté de la nourriture.

Sur le chemin vers l'épicerie, il rencontra un Avian à l'apparence d'un perroquet.
« Oh un voyageur humain. Venez, venez ! »
« Ravi de vous rencontrer. »
Répondit Weed avec un soupir.
[ Quelle cervelle d'oiseau.]
Il n'y a pas longtemps que Weed a rencontré ce Avian et bien sûr il lui a remit une sculpture comme un gage d'amitié. Il a beaucoup apprécié la sculpture. Mais quelques jours plus tard, lorsque Weed le visita de nouveau, il avait complètement oublié tout de Weed.

Quand Weed essaya de lui appeler au souvenir de la sculpture, il se fâcha, traita Weed de voleur et le chassa du magasin. Frustré, pourtant Weed à sa prochaine visite fut reçu chaleureusement comme un client. C'est alors que Weed réalisa une chose sur les Avians.

[ Ils avaient une terrible mémoire!]

Ne dit-on pas qu'un poisson rouge ne se rappelle plus au delà de trois seconde ?
C'est Avian sont mieux que les poissons rouges mais le fait reste qu'ils ont le cerveau d'un oiseau. Ils oublient l'existence de Weed même après ces nombreuses introductions. À cause de cela, la stratégie de Weed pour lier des liens d'amitiés ne fonctionne pas.

Il finit par devoir obtenir le plus qu'il pouvait tant qu'ils sont amicaux.
« Je suis venu pour acheter des pois, graines de sésame, maïs, noix, poisson, poireau, porc, cacahouète et épinard. »
« Oh, c'est tout ? »
L'avian à l'apparence d'un perroquet sortit un à un les articles commandés, les vérifia plusieurs fois puis dit.
« ça fera 19 pièces d'or. »

« Voici. Ah, je n'ai que 18 pièces d'or et 50 pièces d'argent. Puis-je donner le reste la prochaine fois que je viens ? »

Le marchand posa un regard long sur Weed.
« Vous n'êtes pas marchand. Je ne peux pas vous faire une remise car vous n'avez pas d'expérience en troc. Vous êtes un aventurier assez renommé mais pas assez connu. Mais vous avez un talent d'artiste et je ne peux pas nier que vous pourriez devenir un artiste célèbre. Je vous fait confiance alors amenez les 50 pièces d'argent la prochaine fois. »

Weed s'en alla avec ses courses ayant payé 50 pièces d'argent de moins. Les aliments qu'il avait acheté, augmentent temporairement son Mana c'est pour cela que le prix fut élevé. Maintenant reste la question de savoir si l'Avian à l'apparence de perroquet se rappelle de lui demander les 50 pièces, peut probable s'il ne s'est pas souvenu de la promesse des 40 pièces d'argent de la dernière fois.

Avec cela, la première phase de préparation est finie. La prochaine, il devait affûter ses techniques de combat.

« Fenêtre des states ! »

Fenêtre des states
Avatar : Weed
Type: Neutre
Niveau : 109
Profession : Légendaire Sculpteur de clair de lune
Titre : Aucun
Renom : 365

HP : 5260
Mana : 1521

Force : 335+20 Agilité : 305+20
Vitalité :89+20 Sagesse : 16+20
Intelligence : 24+20 Esprit combatif : 143+20
Stamina : 174+20 Endurance : 55+20
Art : 84+100 Leadership : 74+20
Chance : 5+20

Offense : 231
Défense : 76
Résistance magique : Aucune

+20 points à tous les states.
+80 points à Art
+30% aux states lors des nuits Lunaire.

Habilité de s'équiper des objets spécifiques à la classe.
Habilité d'apprendre tous les compétences d'artisan jusqu'au niveau Maître.
Des options disponibles pour les compétences d'artisan

Compétences avancées disponibles :
+La consommation de Mana pour les techniques du style sculpteur baisse selon le niveau dans la maîtrise en Sculpter.
+Habilité d'apprendre des compétences secrètes selon le niveau en maîtrise en Sculpter.
+Renom augmente dès la création d'une sculpture unique avec une valeur artistique.

Le niveau de Weed dépasse 100.
lorsque le groupe a découvert le Hall de Memphis et reçu les bonus en EXP, ils ont chassé tout le temps. Diminuant leur temps de sommeil de 2 heures et gardant la connexion même lors de leur sommeil. Cela a permit à Weed d'être de niveau 95 puis en chassant en solo, il arriva au niveau 109. grâce aux gains en niveau, ses states ont grandement boosté. Son Mana était maintenant suffisant pour qu'il puisse utiliser la 4 ème technique de l'épée Impériale sans forme, la Danse de l'épée, bien que ce ne soit qu'une seule fois.

Le seul point à déplorer est que Leadership n'a pas augmenté. Ce state monte quand on donne des directives aux NPCs mais aussi quand on est chef de groupe. Cependant, puisqu'il est en solo, ce state Leadership ne peut pas augmenter. D'autres states ont monté mais de très peu.

Cuisiner : Niveau 8 à 45%
Sculpter : Niveau 9 à 99%
Réparation : Niveau 7 à 25%
Artisanat Grade Intermédiaire : Niveau 2 à 6%
Maniement de l'épée : Niveau 8 à 88%
Archerie : Niveau 5 à 98%
Lame de Sculpteur : Niveau 7 à 49%
épée Impériale sans forme : Compréhension à 5%
Premier secours : Niveau 7 à 11%
Identification d'objet : Niveau 5 à 14%

Sculpter allait atteindre le prochain niveau. Tandis que la lame du sculpteur consomme moins en Mana depuis que le niveau a atteint 7. Il a utilisé l'épée Kaiser par moment depuis quelques temps mais pour chasser en solo, la lame du Sculpteur reste plus efficace ,avec son habilité à frapper l'intangible. Intéressant surtout contre les morts-vivants pour endommager leur âme. Cette technique pourrait s'apparenter à la magie divine dans sa destruction des morts-vivants.
« Pas mal. »
Weed souriait en se dirigeant vers le marché pour acheter des antidotes, herbes médicinaux et des bandages. À la pensée de devoir faire des dépenses, son regard s'attrista. En vérité, il n'a jamais acheté avant car il faisait sa propre nourriture et parfois même la vendait.

Les sculptures, il les faisait dans de la matière bon marché et le vendant entre 1 ou 2 pièces d'or, ce qui n'est pas une petite monnaie. Quand il était avec la bande de Pale, il leur disait toujours n'avoir que 30 pièces d'or même après le partage du butin. Mais son bénéfice sur la vente des sculptures et de la nourriture fut de 200 pièces d'or ! Il a accumulé 650 pièces d'or avec les chasses, les ventes et les récompenses des quêtes.

Mais devoir faire des dépenses était plus agonisant que d'être sans le sou. Les épaules de Weed s'affaissèrent et son visage s'assombrit tandis qu'il se dirige vers le magasin comme vers la potence. Surtout au moment de payer, il était livide mais personne ne comprend pourquoi il est tellement affecté ou même à cours de quelques pièces d'argent.

Leave a Reply

Subscribe to Posts | Subscribe to Comments

- Copyright © RoyalRoadFrench - Date A Live - Powered by Blogger - Designed by Johanes Djogan -