Popular Post

Posted by : merlin Tuesday, November 24, 2015

02- La cité dans le ciel, Lavias.

[Traduit par Merlin]

Dans un des nombreux donjons cachés, une personne apparue. Elle se retrouve dans un donjon obscur et jeta un regard confus à ses alentours. Mais très vite, elle se reprit.

« Lumière éclaire vite ! »
La lumière invoquée, déchira les ténèbres et elle a pu ainsi s'aventurer.

Initialement, elle aspirait à être un sorcier mais elle voulait aussi s'armer d'une épée. Bien que son arme soit une version courte d'une épée, la puissance de perçage de l'arme est grande. Elle portait un arc sur son épaule et elle avait l'allure d'une prêtresse. Dans les domaines où elle ne pouvait pas utiliser d'attaque physique, elle utilise des sorts et augmentations (buffs). Sa classe est assez équilibrée.

Son identité est celui d'un chaman, Da'in (Da'in ou Diane tant de nom) !

Elle était sérieusement malade et avait besoin de s'absenter pour être opérée et maintenant, elle est de retour.

« ça n'a pas changé. »
Le regard de Da'in s'illumine. Il était temps pour elle d'aller de l'avant avec vigueur.

« Dame, j'aimerais vous demander quelque chose. »
Les paroles venaient d'un Dullahan (chevalier sans tête).

Une vue effrayante d'ordinaire mais pour Da'in, c'était une vue familière.

« Parle ! »
« Je cherche une tête, ma tête. Si vous le voyez, indiquez le moi. »
Cette créature de terreur tenait la tête qu'elle cherchait !

Da'in décida de lui répondre.
« Dans ce cas, ferme ta bouche. »

« Que dites-vous ? »
« j’abandonne ! »
Da'in serra ses deux poings et frappa sans relâche la tête du Dullahan.

Dans le passé, elle détestait chasser les mort-vivants. Après son retour sauf de l'opération, le Dullahan n'est plus qu'un monstre parmi tant d'autre. Utiliser ses poings pour frapper n'était pas la seule compétence qu'elle a apprise, sa maîtrise en archerie était aussi excellente.

Elle pouvait utiliser des renforcements (buffs), des malédictions et des sorts d'attaque.
Même son maniement de l'épée est d'un niveau élevé ! La difficulté pour Da'in est qu'elle ne pouvait pas fournir une puissance aussi grande que la classe d'origine car Da'in était chaman.

Cette classe est bien proportionnée dans la plupart des compétences mais manque de spécialisation et pourtant elle est très efficace pour le combat.

Son état actuel résulte de sa rencontre avec un personnage nommé Weed.

Da'in commença par des coups de poings et de pied suivie d'un jeu de sa lame. Elle frappa le Dullahan avec enthousiasme.

« Ma tête, ma tête ! J'ai trop mal à la tête. »

« C'était stressant d'être confinée dans un hôpital...comprend moi. Ça finit bientôt. Malédiction du sang ! »
Le sortilège de malédiction du sang faisait partie d'une catégorie de sort.

Le monstre Dullahan fut béni par la malédiction des ténèbres !

En piteux état après les coups, il retrouve sa vie restaurée à un niveau supérieur au précédent.

La pestilence et les malédictions, loin de le tuer, sont des sorts qui sauvent le Dullahan.

Continuant ses coups sur le Dullahan, elle l'achève avec ses flèches. Cela fait bien longtemps qu'elle ne s'était pas exercée !

Donner des coups ou manier des armes, arcs et la magie, tout cela revient au même. Le pitoyable Dullahan devint la cible de tout cela.

« Je ne suis pas trop rouillée avec mes compétences. »
Da'in sourit avec joie.

Dans le passé, quand elle jouait à Royal Road, elle ne se préoccupait que de monter l'expertise de ses compétences plutot que son niveau. Lancer un sort sur un monstre, le battre et répéter le processe. Elle monta ainsi grandement l'expertise de ses compétences.

« C'est bon de voir des Dullahans et des chiens squelettiques ! »
Da'in se promena seule à travers le donjon des mort-vivants.

Elle se laissait vaquer car cela fait longtemps qu'elle n'était pas dans Royal Road. Elle se laissa berçait pas l'atmosphère des lieux.

Tout cela lui manque quand elle était clouée au lit. Rien qu'une bouffée d'air était comme un repas. Que la vie est belle, seule une qui était convalescente, pouvait le constater.

Pourtant dès qu'un monstre entre dans son champ de vision, elle l'attaque tout de suite.
Des guerriers squelettes, des chevaliers squelettes, ces squelettes apparurent.

Avant son opération risquée. Elle savait que des patients meurent en pleine opération. Elle s'inquiétait et avec cette pensée, « après la mort, les os qui restent doivent ressembler à ça. ».

Elle se promena dans le donjon juste pour l'explorer. Dans sa mémoire, le lieu était nue mais ce n'était plus le cas. À la place d'un décor de stalactites grise ou noire qu'on trouve dans une caverne naturelle, on voyait des sculptures partout.

Vous avez contemplé la magnifique sculpture sans nom de Lavias.

L'apparition de la magnifique sculpture sans nom !
Ces sculptures de précieuses mémoires sont devenues des sanctuaires et guides dans ces dangereux donjon. Elles sont sculptées par un artiste anonyme.

Effet :
l'aura apaisant autour des sculptures augmente
la vitalité et le mana de 25%,
vitesse de déplacement de 10%.
Les attaques des monstres subissent une pénalité de 5%.

les effets ne se cumulent pas avec d'autres sculptures.

« Des statues ? »
Da'in était mécontente de ces sculptures qui ne correspondent pas à ses souvenirs du lieu.

« Pourquoi c'est comme ça ? »
Au moment où elle allait repartir, l'apparence d'une statue lui semblait familière.
Le visage du garçon avait une expression féroce et un sourcil légèrement remonté et la fille à ses côtés ressemble à Da'in !

« Serais-ce... »

Da'in observa le garçon. Aucun doute qu'il était la personne qu'elle a rencontré avant l'opération. La personne dans Royal Road qui l'a profondément marquée. Pendant leur temps ensemble, ils ont formé une fantastique équipe. La diversité de compétence du shaman couplée avec la puissance de Weed ont balayé le donjon des mort-vivant.

« Oh Weed. »

Les larmes coulaient des yeux de Dyna.

« Sob. J'ai promis de ne plus pleurer mais... »

Avant l'opération, elle avait imaginé des centaines de fois sa joie de vivre avec une nouvelle vie et elle ne pleurait plus. Mais en pleurant, elle ressentait quelque chose d'indescriptible.

En partant pour son opération, elle pensait que personne se souviendrait d'elle. Si c'est pour se faire oublier, elle ne se préoccupait pas de savoir si quelqu'un allait se souvenir d'elle.

Pourtant une personne lui a laissé ceci en mémoire. Il y avait un homme qui a gravé son apparence dans ses sculptures. Elle sentait le battement de son cœur. Son cœur battait la chamade et ses mains tremblaient un peu.

Tout le corps de Da'in était envahi d'émotion puis elle remarqua des graffitis en dessous des statues. L'écriture était mauvaise comme l’œuvre d'un enfant.

Geomchi. Punition pour l'ignare !
Geomchi02. Tout les hommes doivent travailler dur.
Geomchi03 était là.
Geomchi04. Je sers le maître et j'en suis fier.
Geomchi05. Doit se trouver une petite ami. On est encore dans notre trentaine.
Geomchi154. J'ai faim. Que quelqu'un me prête un morceau de pain.
Geomchi302. Hier, je suis mort de faim.
Geomchi300. Des monstres et pas de nourriture.
Geomchi335. Recherche amoureux. Aucune condition particulière. Seulement la volonté d'apprendre à cuisiner.
Geomchi505. Salutation. Mon nom est Geomchi505, aussi connu comme le plus jeune beau gosse, Hajiyo. Hahaha.

Da'in fit une grande exploration du donjon puis elle se figea.

Cela faisait un bon moment depuis son combat contre le Dullahan et sa tête. Elle cherchait les créations anonyme de Weed. À l'endroit où Weed et Da'in mangeaient leur repas comme espéré, deux statues y étaient.

« Incroyable. Ces statues... »
Da'in avait les larmes aux yeux. Ce n'était peut être pas grand chose mais c'était suffisant pour émouvoir son cœur. Elle vit beaucoup d'autres sculptures telles que ceux-ci. Lentement, elle continua à parcourir le donjon avec enthousiasme.

« Khukhukhu. Les humains ne sont pas tolérés ici. »
« Ici votre corps sera jeté aux fauves et sera votre tombe. »
« Abandonnez votre vie et je vous guide vers le repos éternel. »
Trois squelettes !

Parfois des monstres qui hantent la zone la rattrape mais finissent complètement battus.
C'était une chose inacceptable. Elle brisait leurs os avec rage parce qu'ils avaient commis le crime de détruire l'atmosphère. Ils ne faisaient que défendre leur territoire tandis que Da'in venait à eux !

Ces statues ont été placé avec le désir d'empêcher que des monstres s'approchent mais à chaque fois, des monstres venaient déranger Da'in. Tout ce qu'elle pouvait faire, c'était de laisser libre court à ses sorts et détruire les monstres.

Quand elle attaque et défend, elle exploitait les caractéristiques du chaman. Elle sortit du donjon en moins de deux jours.

+++


« Voici donc la ville dans le ciel ! »
« Oui. Cet endroit fut découvert récemment par des aventuriers. Le point est que seul ceux ayant accompli des actes de mérite envers le village de Baran peuvent atteindre ici. »

à Lavias, il y avait beaucoup d'aventurier mais Da'in sans Weed, ne perdait pas de temps à se promener. Pendant ce temps, les utilisateurs faisaient des découvertes et vivaient leurs aventures.

La cité dans le ciel.

Le spectacle d'une mer de nuage qui s'écoule avec le vent émouvait les touristes et cet endroit devenait une place à visiter. Les touristes de faible level risquaient leur vie juste pour avoir la chance de faire cette visite.

Lavias devint célèbre et même les nobles du royaume expriment officiellement leur intérêt à visiter. Les nobles du royaume de Rosenheim et du royaume de Brent passent parfois et des quêtes coûteuses pour recruter des escortes pour la sécurité apparaissent.
« Il y a beaucoup de gens ici. »
Da'in marcha lentement dans la ville puis une grande variété de tribu d'oiseau l'accueillit.

« Caw, caw. C'est la première fois que je vous vois. Nouvelle dans la ville ? »
Celui qui parla, était Tom Ball, le nouveau ancêtre.
Derrière lui, il y avait plusieurs sortes de tribu d'oiseau.

Le corbeau battait ses ailes.
« Humain, es-tu fort ? Tu sembles assez renommée. J'aurais une faveur à te demander. Ici à Lavias, nous avons des problèmes avec les mort-vivant. »
« Sais-tu récolter des herbes ? Sinon je pourrais t'apprendre sur les herbes médicinales. »
« Peux-tu me passer 200 pièces d'or ? »
« Il y a une herbe que je veux au Nord de la caverne. Si tu essaies de déterrer les racines, tu peux te blesser alors fais attention. »

Ils n'y avaient pas de progrès. Elle rencontra beaucoup de tribu d'oiseau mais tous ne se souviennent pas d'elle. Même avec un nouveau chef, ils sont naturellement tête en l'air. Malgré son aide à la tribu du corbeau noir, elle a été oubliée.

Errant tranquillement, Weed manqua soudainement à Da'in.

[ Il doit être au milieu d'une aventure ou autre. Il doit avoir un Level élevé, pourquoi ne serait-il pas?]
Elle voulait le contacter pour partager avec lui sa joie d'être en vie !

Pourtant, elle n'avait aucun moyen de le contacter. Avant de partir en opération, elle avait volontairement fermé sa liste d'ami. Il ne pouvait pas savoir qu'elle était revenue et elle regrettes d'avoir rejeté sa demande d'ami.

Surtout que des gens avec des noms similaires vont s'afficher sans un contact ami direct. Elle n'avait donc aucun moyen de le contacter.

[ C'est bon, si l'on doit se revoir alors ça arrivera. Je me demande si la rencontre sera triste?]

L'écart entre leur level a du s'élargir et ils n'auront peut être pas la chance de se revoir. Mais ce n'est pas un problème avec son expertise dans ses compétences, elle aura vite fait de monter son level.

[ Me voilà libre. Je n'ai plus à me soucier de mourir. J'ai du temps.]
Da'in resta planter seule en regardant s'approcher plusieurs femmes.

« Comment ça va ? J'ai un problème dont j'aimerais votre aide. Cela vous serait-il possible ? Je me prénomme Geurati, la sorcière de l'esprit du vent. »
Da'in acquiesça avec joie.

Aventure ! Chasse !
Elle voulait avancer et devenir plus forte.
[ Le continent de Versailles, Lavias, tout endroit avec des monstres me convient.]

+++

Le level des geomchis n'arrive pas à progresser rapidement et une des raisons vient de leur participation dans la construction de la pyramide.
« Kkeungcha ! »
« 304, encore un peu. Montrons leur notre puissance. »
« Oui monsieur. À la mort ! »

La tâche pénible de pousser les pierres de la pyramide leur était confiée.

Selena, une jolie fille provinciale dans une boutique de fleuriste vint avec une requête.
« Ma maison se délabre et j'aurais besoin d'aide pour la faire réparer. Pouvez-vous m'aider ? »

Ting !

La maison de Selena.

Dans Serabourg, il y a une maison qui se délabre. Si vous réparez la maison de Selena, vous pouvez devenir son ami.

Difficulté : D
Récompense : L'amitié de Selena.
Conditions : Une certaine renommée et avoir de l'expérience en construction.

Ce n'était pas une quête classique et la récompense était simplement l'amitié de Selena !
Quand on commence Royal Road, on restait bloqué dans les murs pour 4 semaines. Cette période permet de se familiariser avec le jeu et les quêtes étaient choisies selon le contenu de la récompense, argent, expérience ou un objet !

Une quête pour déplacer des objets surtout en rapport avec des quêtes en architecture n'étaient pas difficile.

Pourtant les gemochis à la requête de Selena, se précipitent dessus.

« S'il vous plaît, permettez moi ! »
« Acceptez moi comme votre esclave ! »
« Une maison ? Je vous ferais un palais ! »

La beauté de Selena a causé leur précipitation à recevoir la quête. C'était trop tard pour geomchi03 et geomchi02. Ils portèrent les outils pour la construction. Professeurs ou disciples, en amour tous se démènent pareillement.

Au final, autant que 500 travailleurs ont été mobilisé pour construire un maison pour une fleuriste. Un nombre suffisant pour construire une maison en un ou deux jours.

Les geomchis sont habitués avec leur expérience dans la construction de la pyramide. Ils avaient travaillé dans beaucoup alors une boutique de fleur c'est du gâteau.
Cependant, la construction de la maison de Selena par les geomchis était très lente.

« Tenez, buvez. »
« Hahaha, merci ! »
« Que faire... »

Chaque fois que Selena dit ou fait quelque chose, les geomchis se pressaient. En son absence, ils réduisent volontairement le rythme du travail jusqu'à qu'elle réapparaît. Ils ne faisaient que prétendre de travailler dur.
Cela faisait 10 jours qu'ils construisent la boutique. Approchant de la fin, ils trouvaientt mille et une façon pour repousser le travail.

Geomchi505 affichait une expression profonde et triste.
Geomchi03 s'approcha de lui.

« Qu'est-ce qui ne va pas ? »
« Oh maître geomchi03 ! Pour être honnête...les travaux sont bientôt finis et nous ne reverrons sans doute plus autant Selena ? »
« En effet et ça serait assez amère, n'est-ce pas ? »
« Oui, je sais que Selena n'est pas vraiment humain...mais je l'aime. Elle est gentil et son sourire est si radieux. Elle ne demande pas grand chose et je souhaite vraiment rester comme ça encore une semaine au moins. »

Geomchi505 se lamentait de devoir faire ses adieux à Selena.
Puis le maître assistant geomchi03, éclata de rire.

« Imbécile ! Voilà ce que nous allons faire. »

geomchi03 brandit son épée et le lança sur le mur de la boutique qui s'écroula. Se clappant les mains, les autres geomchis arrivèrent à cause du remous ménage.

« ça c'est le maitre. »
« Il est le meilleur ! »
« C'est une excellente idée ! »

ils entendirent l'écroulement de la boutique de fleur dans laquelle les geomchis avaient tant travaillé.

En face de Selena se tenait les ruines d'une boutique. La jolie boutique construite par les geomchis était tristement rasée.

« Depuis ma jeunesse, 12 personnes m'ont battu mais je n'ai pas versé de larme mais ça. »

Après la boutique de Selena, ils continuèrent à prendre des requêtes dans la province de Serabourg
pour construire maisons ou boutiques.

Le critère des geomchis pour choisir le travail était simple. Le corps ou le visage d'une jolie fille suffisait.

« Pas besoin de récompense mon ami ! »
« Je travaillerais jusqu'à épuisement pour ce sourire. »
« Hijuk, elle m'a sourit ! »

Dans le chantier de construction, les geomchis travaillaient dur. Juste pour voir des filles, ils travaillaient dur pour construire une maison, une noble intention. On pouvait voir dans Serabourg, des ouvriers bronzés sans leur chemise. Depuis la construction de la pyramide, il était difficile de connaître la quantité de pierre utilisée.

Ting.

Due à la répétition d'action, les compétences d'architecte Pose de brique et Aménagement sont acquises.

Pose de brique, Lvl 1 (0%) : Les briques posées pour construire une maison sont impeccable. Avec cette compétence, quelque soit la quantité de brique entassée, elles seront toujours impeccable.

Aménagement, Lvl 1 (0%) : Le sol peut être rapidement creusé.

Les compétences d'architecture ! C'est une classe difficile à classer. Comme classe, elle n'est pas encore bien répandue.

La dextérité exceptionnelle de Weed s'affiche dans Cuisiner et les geomchis au travers de leurs efforts extrêmes dans la construction, ont permit d'obtenir des compétences d'architecte.

Pour compléter leur quête, les geomchis creusaient le sol et empilaient les briques. Ainsi au bout de trois mois les geomchis ont pu faire la connaissance de toutes les beautés dans le royaume de Rosenheim et des environs. Depuis lors, quand les geomchis se promènent dans les rues, ils étaient loin d'être tranquil.

« Salut frère 101 ! »
« Merci encore beaucoup pour la construction de la dernière maison, frère geomchi15 ! »

Les passants n'en croyaient pas leurs yeux. Seul les geomchis pouvaient faire autant de travail !
Après quelques mois, les geomchis devinrent très populaire pour leur enthousiasme à construire des maisons pour les jolies résidentes du royaume de Rosenheim.

Depuis des nobles se présentent.

« J'ai ouïe dire de votre renommé. On m'a fait entendre que dans ce domaine, vous êtes reconnus. J'aimerais qu'on me construise un manoir. Ça ne sera pas une simple maison mais quelque chose de plus splendide et je paierai si vous acceptez ma demande. »

Construire un manoir de noble pour le Baron Arias.

Proche de la capitale du royaume de Rosenheim, le baron Arias s'occupent d'une ville assez grande. Avec le flux important de biens, il a acquit assez de richesse pour se permettre une résidence à son rang.

« Nous refusons. »

Vous avez refusé la quête.

Il n'y a pas si longtemps, les geomchis refusent les quêtes sans y prêter d'attention.

« Nous ne sommes pas vos servants ! »
« ça demande trop de travail ! »
« Peu importe l'offre, ça ne m'intéresse pas. »

Les geomchis voyaient le regard hautain du corpulent baron Arias qui les fixe. Pourtant dès qu'une jolie femme de la ville fait sa demande, ils acceptent sans réfléchir.

« Pas de problème, nous acceptons ! »
« Je ferais de mon mieux pour vous la construire. »

Les geomchis travaillaient avec beaucoup de ferveur mais en même temps ils polissaient aussi leur expertise dans les compétences et passaient les rares moments à chasser et faire des donjons.
Ainsi le level de la plupart des geomchis excède 220.

« Fenêtre de statut ! »

Statut
Nom personnage : geomchi505.
Alignement : aucun.
Niveau : 220.
Profession : Artiste martial.
Titre : aucun.
Renom : 1632.
HP : 27060.
Mana : 4402.

Force : 850. Agilité : 455. Santé : 230.
Sagesse : 65. Intelligence : 40.
Esprit combatif : 130.
Stamina : 120. Endurance : 180.

Charme : 20.
Charisme : 60.
Leadership : 30.
Chance : 5.
Foi : 10.

Attaque : 1340.
Défense : 195.
Résistances magiques : feu (20%), eau(20%), terre(20%), magie noire(20%).

Puis vint face aux geomchis, un challenger inconnu. L'inconnu portant une armure légère et une cape, intriguait les geomchis. L'inconnu leur dit :

« Petit à petit, vous vous améliorez votre art martial. J'ai entendu la réputation de votre ensemble. Vous vivez pour servir les femmes ? Moi j'ai passé ma vie entière à parfaire mon art martial. »

L'inconnu semble être de la même profession que les geomchis. Un artiste martial.
Il continua.

« Savez-vous ce que signifie d'être plus puissant ? Geomchi, il ne suffit pas d'être un expert dans ses compétences. Allez affronter l'immense monde qui vous entoure, puis à votre retour, venez me vaincre. Je vous guiderai alors sur la vrai voie de la puissance. »

Tiring !

Devenir un vrai combattant.

Le monde est rempli de monstres à chasser, vous devez les affronter.
Les jeunes dames et damoiselles admirent les personnes chevaleresques, cette terre permet de le devenir. On raconte qu'un voyage au travers du continent de Versailles et au retour, la personne se voit transformé en vrai artiste martial.

Difficulté : quête d'avancement de tier supérieur.
Récompense : Obtenir plus de techniques.
Restrictions : Quête limitée à la classe Artiste martial. Ne doit pas avoir de mauvaise réputation.

Au départ du nomade, geomchi et l'ensemble jusqu'au dernier geomchi505 se regroupent.
Il était temps pour les geomchis de prendre une décision.

« Très bien. Nous sommes dans Royal Royal comme un groupe unifié. »
« ... »

Une expression sérieuse s'affiche sur le visage des geomchis ! Sans être distrait, ils écoutent les mots du maître.

« Ensemble, nous sommes redoutable. Tellement effrayant que l'on nous évite. Par nous même, nous sommes aussi puissant. »

Quand Geomchi chasse en donjon, la plupart des usagers l'insultent avant de partir.

Monopoliser les monstres et avoir des aperçus de jolies femmes !
Manger un repas sans le brûler ou un délicieux riz sans se battre !
Pouvoir avoir un coin tranquille malgré la foule !

« Il est temps pour nous de découvrir le vaste monde. Chacun d'entre nous doit suivre son propre chemin dans ce continent et affronter les monstres puissants qu'y peuplent. Dans 6 mois, revoyons nous de nouveau dan le royaume de Rosenheim. »

« Compris Maître ! »
« à plus tard. »
« Portez vous bien maître ! »

Les geomchis firent leur salutation respective et partirent.
Un petit sac à dos avec quelques pain de seigle comme seul bagage. Ils ne laissèrent rien derrière eux.

Les geomchis s'éparpillèrent sur tout le continent !

Malgré l'émouvante séparation avec le maître et les instructeurs, les disciples affichent une posture droite et une certaine joie dans leur expression.

[Enfin pourvoir manger à volonté.]
[Tellement faim.]
[Chasser du lapin et le rôtir.]

Pour devenir de vrai combattant, les geomchis se dispersèrent et quittèrent le royaume de Rosenheim.

+++

Une chance pour l'université de Corée !

Les gamers professionnels ont peu d'attente d'être acceptés mais si ils le sont alors d'autres difficultés les attendent.

« Grand frère. Honnêtement, j'ai quelque chose à te dire... »

Tenant la lettre d'acceptation, Lee Hayan était préoccupée. Aujourd'hui est le jour de l'entretien à l'Université de Corée et il fallait que Lee Hyun se présent pour l'entretien.

« Je ne peux plus le cacher, il faut que je le fasse... »

Après tout ce temps, Lee Hayan se décida à dévoiler le fait.

Quelle épreuve !
Hayan fixa Lee Hyun en fermant la porte.

« Frère, j'ai quelque chose à te dire. Nous devons aller à un entretien à l'Université de Corée. »
Quand Hayan parlait, Lee Hyun consultait la page du Mur de la gloire.

« Entretien ? Quel entretien ? »
« Je veux parler de l'entretien pour s'incrire à l'Université de Corée. »
« Quoi, vraiment ? »

Lee Hyun sauta de surprise. Si soudain, un entretien pour l'Université nationale du Corée du sud !
Lee Hayan baissa sa tête et dit d'une voix boudeuse.

« J'ai...rempli l'inscription. Il y a obligation de se rendre à l'Université...de nos jours, il y a beaucoup de candidat pour l'inscription. »

Lee Hyun a beaucoup entendu sur les admissions en Université. Souvent il y avait plus de candidat que de place disponible.

Lee Hyun demanda.

« Qu' as-tu fait ? »
« J'ai rempli un formulaire d'inscription plutôt que de le jeter. Tu était occupé alors je l'ai fait sans ta permission. Je suis désolée frère. »

Tandis que Hayan s'excuse, Lee Hyun bien qu'en colère, toléra le fait. Il ne pouvait pas la réprimander pour avoir agir de son plein gré. Il prit les papiers des mains de Lee Hayan.

« Avec ce document et l'entretien, l'inscription est acceptée ? »

« Oui. Ce document signifie que l'inscription est retenue mais ce n'est pas définitif mais c'est quand même une preuve qui montre... »
« Très bien ! »

Lee Hyun afficha un sourire radieux. Malgré ses difficultés passées, il se sentait léger car il était content. Il avait mal compris sa position dans la vie, les mots de Lee Hayan !

De toutes les universités du Corée du sud, il ne pouvait pas s'imaginer aller à un entretien. Ayant quitter le lycée, il n'eut son GED (Bac) que de justesse. L'idée même de se rendre à l'université ne l'a pas traversé. Donc pour lui, la vérité était que l'université du Corée du sud avait accepté Lee Hayan avec une bourse.

« C'est magnifique. Quand est-ce l'entretien ? »
Lee Hayan se sentait mal à aise un moment car ce n'était pas la réaction à laquelle elle s'attendait.

« Oui mais tu vas sans doute être fâché... »

Lee Hayan parlait d'une voix hésitante.

« Aujourd'hui. »

« Huh ? »
« Nous devons aller à l'entretien et il reste trois heures. »
« Sérieux ? »

L'esprit de Lee Hyun s'enflamma.
Un entretien pour l'université de sa sœur, il éteignit l'ordinateur et se leva.

« Préparons nous. On y va. »

+++


Le département de la réalité virtuelle de l'université de Corée du sud.

Lee Hyun arrive à l'université de Corée du sud en taxi, ce qui en temps normal est impensable.

[Ah Hayan].

Il portait beaucoup d'intérêt à la réalité virtuelle et voulait approfondir ses connaissances dans ce domaine mais il n'en a jamais parlé à sa sœur.
La réalité virtuelle pourrait être utile car il était assez familier de la discipline.

Lee Hyun était réjouit en attendant l'entretien.

« Tout va bien se passer. »
Dit sa sœur en tenant sa main. À ce moment, Lee Hyun remarqua un changement subtil en elle.

[ C'est un malentendu.]
le temps n'était pas à la confession.

[Grand frère, Les aveux attendront.]
Lee Hayan était de nouveau silencieuse.

La roue du destin tourne déjà et le temps était venu, il ne pouvait pas rentrer à la maison. Des sueurs froides apparaissent sur le front de Lee Hayan. Elle aurait voulu repousser le moment.

« Tu vas bien ? »
« Oui, frère. Ça va. »
« Tu sues beaucoup. »
« ça doit être le stress. »
« Dit moi, si tu te sent mal. »

Lee Hyun était sincèrement inquiet malgré ce mensonge sur la sudation liée au stress, puis un éclat de génie brilla dans le regard de Lee Hayan.

[ C'est ça!]
Il restait 3 minutes avant l'entretien alors Lee Hayan plaça ses deux mains sur son ventre.

« grand frère. »
« Quoi, qu'est-ce qui ne va pas ? »
« Mal à l'estomac. J'ai besoin d'aller aux toilettes. Peut être que j'ai trop mangé ce matin. »
« C'est... »

Ce n'était pas un bon moment. C'est un moment important pour sa petite sœur alors il voulait la convaincre de rester.

« Tu ne peux pas l'endurer ? »
« Aw, il ne vaut mieux pas que je me montre impoli durant l'entretien. »
« Dans ce cas...dépêche toi de revenir. »
« Oui grand frère. »
« Ne soit pas en retard pour l'entretien. »
« Je serai vite de retour. »

Lee Hayan s'échappa rapidement avec l'excuse d'aller aux toilettes.

Sans être suspicieux, Lee Hyun attendit le retour de sa sœur. Il se leva de son siège et fit les cent pas dans le couloir tout en regardant l'heure passé.
1 minute, 2 minutes...

Préoccupé par le temps, il aurait voulu avoir le moyen de l'arrêter bien que cela soit impossible.

[ ça peut endommager le futur de Hayan...il fallait qu'elle ait un mal d'estomac. Je suis responsable. Il doit y avoir quelque chose d'étrange avec le riz que j'ai servi.]

Ses doigts tremblaient un peu du suspense. Lee Hayan n'était pas toujours pas revenue et les 3 minutes avant l'entretien avec les professeurs se terminent.

Une assistante vint et dit.

« Le candidat pour l'entretien ? Les professeurs vous attendent. »
« Je suis désolé mais ma sœur n'ai pas encore revenu. Pouvez-vous attendre encore quelques minutes ? »

être éliminé pour un retard à un entretien est certainement le pire.
Quand Lee Hyun s'adresse à l'assistante, il donna une forte impression.

[Un regard puissant!]
Si elle ne lui accorde pas ce délai, elle sentit qu'il risque de mettre l'endroit sens dessus dessous.

« Je comprend. Je vais en informer les professeurs. »

Après avoir répondu, l'assistante était perplexe.
[Attendre sa sœur ? En dehors du candidat, personne d'autre n'est admis...]

Après 10 minutes, Lee Hayan n'était toujours pas là. Durant cette période, elle avait discrètement rencontré l'assistante.

« Pouvez-vous m'aider. Dites à mon grand frère que l'on s'est vue aux toilettes et qu'à cause de mon mal d'estomac, je ne pourrais pas être à temps. Pouvez-vous lui dire d'aller à l'entretien à ma place. »
« Oui ? »
« Dite lui bien cela. Qu'il aille à l'entretien. »

L'assistante trouvait que cette fratrie était bizarre.

[ Attendre sa sœur avant qu'il fasse son entretien et sa sœur qui me demande de lui dire de faire l'entretien. Il y a quelque chose d'étrange. De toute façon les professeurs attendent.]

« Allez-vous lui dire ? »
« Bien sûr. »

L'assistante alla vers Lee Hyun et lui dit.

« Allez dans la pièce pour votre entretien. »
« Mais ma sœur n'est pas encore... »
« J'ai rencontré votre sœur aux toilettes et elle m'a dit qu'elle ne pourrait pas arriver à temps et qu'elle voulait que vous alliez à l'entretien. Les professeurs ne peuvent plus repousser l'entretien ou ils devront l'annuler. »
« D'accord, je vais à l'entretien. »
L'assistante ne comprenait pas mais l'entretien allait avoir lieu.
« Suit moi. »

Au final, Lee Hyun alla à l'entretien, sans sa sœur.

+++

Cinq professeurs consultaient les documents.

[ Je suppose que c'est le dossier de ma sœur.]
Mais en fait, c'était le dossier de Lee Hyun.

À la lecture des documents, le professeur posa une question avant que Lee Hyun ait pu dire un mot.

« Qu'est-ce qui a motivé votre choix pour notre établissement ? »
« De mon point de vue, les perspectives d'avenir de cette école renommée. »
« Est-ce à dire que les autres établissements n'offrent pas de bonnes perspectives d'avenir ? »

Le professeur enchainait les questions et Lee Hyun répondait avec des réponses simples.

« Pas du tout. Pourtant j'ai cru comprendre que cet établissement offre le mieux en équipement et encadrement. »
« Je vois. »

Les professeurs acquiescèrent à ces réponses classiques.

[Une voix forte mais pas mauvaise.]
[Se focalise sur l'essentiel.]
[Une attitude sincère bien que marchande. Pourtant il était en retard pour l'entretien...]
Lee Hyun ajouta d'un coup.

« En fait, ma sœur est une fille très sage. »
« Hein ? »
« Quand elle était encore qu'une enfant, nos parents sont morts. »

Lee Hyun commença à raconter l'histoire de sa famille. Pour le bien de l'entretien, il devait mettre en avant les valeurs de Lee Hayan le plus possible. Mais le fait que cela concerne son inscription dans l'Université de Corée au lieu de celle de sa sœur n'était pas connu de Lee Hyun.

[ L'Université de Corée ! Je ne dois pas faillir pour l'avenir de ma sœur.]

Pour gagner le temps nécessaire au retour de sa sœur, il parla de leurs souffrances de jeunesse. Il raconta comment leur famille vécut et comment, lui et sa sœur, ont grandit. Pour parler de sa sœur il ne pouvait pas dissocier sa propre histoire.

L'insécurité due à la menace des usuriers. Comment il subvenait au besoin de sa famille en travaillant dans une station de service et bien d'autres emplois qu'il n'aurait pas du pouvoir faire. Les professeurs écoutaient en silence Lee Hyun. L'entretien était différent et plus long que d'habitude. En temps normal, les professeurs posent leurs questions et le candidat y répond mais maintenant, Lee Hyun débitait un flot d'histoire tandis que le jury l'écoute.

« ...Et maintenant, je me suis préparé pendant un ans pour travailler avec Royal Road. Les autres jeux offrent pas mal d'intérêt mais la réalité virtuelle de Royal Road est fondamentalement différent. Respirer, mouvoir, se comporter et agir pour obtenir des souvenirs. À mon avis, ce jeu durera au moins 10 ans. Je n'ai pas encore collecté assez d'argent pour l'ensemble des frais d'études de ma jeune sœur mais je ne manquerai pas les échéances de paiement. »

Maintenant les professeurs comprirent le problème avec Lee Hyun.

[Il pensent que l'entretien est celui de sa sœur et non pour lui.]

Pourtant ils ne soulèvent pas le sujet et continuaient avec une question.

« Que pensez-vous de la réalité virtuelle ? La question peut sembler enfantin mais comment distinguez-vous la réalité et la réalité virtuelle ? »

La réponse de Lee Hyun fut simple.

« C'est futile de distinguer réalité et réalité virtuelle. »
« Oh vraiment ? Dites nous en plus. »

Pour les professeurs, les réponses distinguent la réalité et la réalité virtuelle ou que la la réalité virtuelle est une simulation de rêve.

La réponse de Lee Hyun était particulière.

« Se tenir ici ou dans Royal Road, dans les cas cela revient au même. »
« Les deux cas sont pareils. Que voulez-vous dire ? »
« Par exemple : vivre intensément, créer et accomplir des choses pour mon bénéfice. Que la réalité virtuelle soit une simulation n'enlève rien aux connaissances acquises, l'argent obtenu. Dans les deux cas, je ne les distingue pas. »
« Je comprends bien. Nous avons une meilleure vue sur cette étudiante Hayan. Nous vous notifierons plus tard de notre décision. »
« Je vous en remercie. »

Lee Hyun se retira et les professeurs commencèrent leur réunion.

« Tant de vitalité. »
« Dire qu'il existe une telle famille à notre époque, c'est triste. »
« Avec les progrès que connaît la réalité virtuelle, la notion de famille s'estompe pourtant il a une bonne mentalité. »
« Ses connaissances en réalité virtuelle sont assez vastes. »
« Son expérience de la vie sera bénéfique pour de nombreux autres. »

Les professeurs discutèrent un bon moment et aucun n'avaient de mauvais avis sur Lee Hyun.

« Dans ce cas, nous sommes tous d'accord. »
Les professeurs apposèrent le tampon sur la candidature de Lee Hyun.

« Phew. C'était de justesse. »

Pour Lee Hyun, l'entretien était imprévu et il ne savait pas le type de question qui se pose.

« Bon, j'ai fait ce que je pouvais. »

Lee Hyun retrouva sa sœur. Le petit oiseau était assis sur un banc et il soupira de soulagement. Sa sœur priait.

Tandis que Lee Hyun s'approche, elle leva sa tête.

« Comment s'est passé l'entretien ? »
« Huh ? Bien... »

Lee Hyun ne savait pas comment consoler sa sœur. Et dire qu'il a fallu qu'elle est un malaise à ce moment.

« à mon avis, j'ai essayé d'expliquer...Pour t'aider à être acceptée, j'ai parlé de notre situation lors de l'entretien. »
« Quelle situation ? »
« De l'absence de la personne concernée par l'entretien. Je ne suis pas très bon pour m'exprimer et je ne sais pas ce que le résultat sera. »

Lee Hayan était intriguée.
Elle pensait qu'il allait se fâcher sur le fait d'avoir été trompé mais il semble avoir des regrets sur l'entretien.

[Ce n'est pas possible que tu ne le saches pas encore!?]

Lee Hayan décida de suivre le courant pour l'instant.

« Ne t'inquiète pas grand frère. Dit toi que l'entretien est fini et que tout va bien aller. »
« Oui je devrais mais...oui. C'est fini et terminé. »

Sur le chemin du retour, à la portail de l'Université, Lee Hayan se figea un moment.

« Qu'il y a-t-il ? »
« J'ai oublié quelque chose ! Attend moi ici un moment grand frère. »
« D'accord. »

Lee Hayan retourna voir l'assistante du professeur. Elle changea l'adresse mail vers celle où est hospitalisée sa grand mère.

Fin Chapitre 02 Tome 06.

{ 4 comments... read them below or Comment }

  1. Je viens de me rendre compte que mes autres message ne sont pas publié donc je te redis excellent travail j'espère la suite le plus tôt possible et j'aimerais savoir vers quand seras publié le prochain chapitre (^-^)

    ReplyDelete
  2. Beau boulot jusque la, je voulais savoir si tu étais seul ou tu avais déjà une petite équipe avec toi pour éventuellement augmenter la cadence de publication vu l'avance énorme de la trad En.

    ReplyDelete

- Copyright © RoyalRoadFrench - Date A Live - Powered by Blogger - Designed by Johanes Djogan -